Skip to main content

If It's Melted It's Ruined
Globe outline Sun blazing

 

Le temps presse

Nous étions fiers d'être à Paris en décembre 2015 lorsque les dirigeants mondiaux se sont réunis pour faire quelque chose de vraiment important : ils ont adopté un cadre de travail mondial pour combattre collectivement le changement climatique et s'engager à maintenir la hausse de la température mondiale moyenne en deçà de 2 degrés Celsius. Ce fut un moment historique pour de nombreuses années à venir. Toutefois, Paris n'était pas la fin; ce n'était que le début.

Avec la publication du plus récent rapport du GIEC, le consensus de la communauté scientifique mondiale ne pouvait être plus clair : notre monde subit déjà les effets dévastateurs du changement climatique et le temps presse d'agir pour éviter des conséquences encore plus catastrophiques.

 

Le changement climatique est une question de justice

Des sécheresses et feux de forêt dévastateurs dans l'Ouest américain à l'accélération de la hausse du niveau de la mer et d'ouragans plus puissants, les véritables victimes du réchauffement de la planète ne sont pas seulement les ours polaires et les calottes glaciaires, mais également la population.

Cependant, les effets du changement climatique ne sont pas ressentis de façon équitable. La cruelle ironie du changement climatique est que la population des pays en développement — qui peuvent moins se permettre de s'adapter — paieront le plus chèrement les 200 années d'industrialisation et de pollution des pays développés. Il s'agit là d'un véritable enjeu de la justice climatique.

 

Mais il y a une bonne nouvelle

Même si nous savons que le temps presse pour agir, la vraie bonne nouvelle est que nous savons ce qu'il faut faire et nous avons la technologie pour le faire. Avec des sources d'énergie renouvelable comme l'énergie éolienne et solaire, les perfectionnements de l'efficacité énergétique à la maison et au bureau, les véhicules électriques et l'infrastructure de recharge, et l'agriculture régénératrice qui peut capturer les émissions de gaz à effet de serre, nous disposons de tous les outils nécessaires pour nous mettre au travail.

Le récent rapport du GIEC précise que l'évitement des pires impacts du changement climatique et le maintien du réchauffement en deçà de 1,5 degré Celsius « nécessiteraient des changements rapides, ambitieux et sans précédent dans tous les aspects de la société. » Bien que le défi semble de taille, il est également possible de transformer notre économie et notre force de travail en une nouvelle économie de l'énergie propre.

 

Plus particulièrement, nous devons :

  • Fixer un prix sur le carbone
  • Réduire de 45 % les émissions de carbone d'ici 2030
  • Passer à 85 % d'énergie renouvelable d'ici 2050
  • Cesser complètement d'utiliser le charbon
  • Ne plus investir dans l'industrie des combustibles fossiles
  • Travailler avec les pays en développement pour des mesures de réduction et d'adaptation

 

Qu'est-ce que cela signifie pour Ben & Jerry’s?

Nous savons que nos émissions de gaz à effet de serre pour la fabrication de la crème glacée sont élevées. Chaque contenant de crème glacée produit environ 2 lb de gaz à effet de serre. Nous avons travaillé d'arrache-pied au fil des ans à réduire nos émissions à tous les niveaux de notre chaîne d'approvisionnement. Nous avons installé un panneau solaire à notre usine de Waterbury, au Vermont, qui génère le tiers de l'électricité de l'usine. Nous avons installé un biodigesteur à notre usine d'Hellendoorn aux Pays-Bas qui transforme les déchets de crème glacée du procédé de fabrication en une énergie propre qui aide à alimenter l'usine, et nous avons participé à la mise au point d'une technologie de pointe pour les congélateurs respectueux du climat (sans HFC). Mais à vrai dire, nos actions ne suffisent pas et nous devons en faire davantage.

Ben & Jerry’s vient d'adopter un nouvel objectif climatique pour l'ensemble de sa chaîne d'approvisionnement. L'objectif s'inscrit dans un mouvement croissant appelé l'initiative Science Based Targets, une collaboration entre le CDP, le Pacte mondial des Nations Unies, le World Resources Institute (WRI), le Fonds mondial pour la nature (WWF) et l'un des engagements de la We Mean Business Coalition. L'initiative SBT aide les entreprises à établir des objectifs alignés avec les récentes découvertes en sciences du climat et à permettre au milieu des affaires de faire sa part pour maintenir le réchauffement bien en deça de 2 degrés Celsius.

 

Joignez-vous au mouvement mondial pour le climat

Si c’est fondu, c’est fichu. C'est vrai pour la crème glacée, et c'est vrai pour la planète.

Il faudra bien plus que les gestes des entreprises et des citoyens pour lutter contre le changement climatique. Nous devons collectivement en appeler à nos dirigeants élus pour favoriser une transition rapide vers la future économie de l'énergie propre. Nous disposons de tous les outils nécessaires, il nous suffit d'avoir la volonté de le faire.

Aux dirigeants nationaux, locaux et mondiaux :
Les scientifiques tirent la sonnette d'alarme : les dérèglements climatiques s'accélèrent inéluctablement, menaçant notre survie et tout ce que nous aimons. Nous vous exhortons à maintenir l'augmentation de la température mondiale en-deçà du niveau dangereux inacceptable de 1,5 degrés Celsius. Pour y parvenir, vous devez au plus vite mettre en place une stratégie pour atteindre zéro émission carbone d'ici 2050 et opérer une transition rapide de nos sociétés et de nos économies vers 100 % d'énergie propre.

 

 

Rejoignez l'appel pour un monde 100 % propre.

 

 

Nos amis
  • AVAAZ-logo.pngAvaaz est un mouvement mondial qui donne aux citoyens les moyens de peser sur les prises de décision partout.​

  • ClimateReality-logo2.pngProjet de la Réalité Climatique est un organisme sans but lucratif qui se consacre à l'éducation sur le changement climatique et à la promotion de l'énergie propre. Il encourage les citoyens à agir intelligemment, à se faire entendre et à contribuer activement au changement.

  • 350VT-logo.png350.org est un mouvement contre le changement climatique qui organise, autonomise et informe les citoyens de 188 pays pour exhorter leurs dirigeants à aborder le changement climatique et à réduire leurs émissions. Le nom tire son origine de l'objectif de réduire les niveaux de CO2 dans l'atmosphère des 400 parties par million actuelles à moins de 350 ppm.

  • BICEP-logo.pngBICEP est une coalition d'entreprises qui s'engage à travailler avec les législateurs pour faire adopter des lois importantes sur l'énergie et le climat, afin de favoriser une transition rapide vers une économie à faible intensité de carbone, qui créera de nouveaux emplois et stimulera la croissance économique tout en stabilisant le climat fragile de notre planète.

Back To Top
Nos plus récents blogues